Accueil des étudiants à la MF d’Anglet

Ces derniers mois, les étudiants ont souffert de la crise sanitaire et de l’isolement qu’elle a provoqué. Les Activités Sociales ont mis en place un accueil solidaire sur différents villages vacances CCAS dont la Maison Familiale d’Anglet. Des jeunes sont partis quelques jours pour profiter d’un environnement plus propice au travail tout en redynamisant les interactions sociales entre eux.

Témoignage de Céline, accueillie en février à Anglet

« Comme tu le sais, j’aurais dû être à Milan, ou en Sicile à profiter de la gastronomie italienne, de ses plages d’été, et de ses via ferrata vertigineuses. 

Bon, le COVID-19 a chamboulé nombre de mes projets, mais pour une fois, je le remercierais presque. Sans l’épidémie et toutes ses restrictions, je n’aurais pas pu vivre ces trois semaines de pur bonheur et d’adrénaline !

Je souhaite donc dire un grand merci à tous ceux qui ont fait en sorte qu’Anglet ouvre ses portes aux étudiants. Cela m’a permis, pour ma part, de m’éloigner de la capitale, des visioconférences enfermée dans un 10m carré, et de profiter d’un grand bol d’air frais !  Cela m’a aussi motivée, que ce soit dans la reprise (à fond) de mes études, dans la continuité du sport (et oui, les dojos et les salles sont quand même fermées depuis mars !), et dans un retour au bien-être (philosophique, émotionnel et physique !).

© Julien Millet/CCAS

Merci à Lucie, pour son éternelle bonne humeur, son panache et ses sorties culturelles et sportives, toutes complémentaires, qui m’ont permis de découvrir le Pays-Basque, son histoire, sa culture, ses habitants, comme jamais je n’aurais pu le visiter. Merci à elle pour sa créativité et sa combativité : créer des activités culturelles en temps de pandémie, il faut bien s’accrocher ! Un grand merci aussi pour la découverte des poèmes, des textes féministes, et de l’avancée qu’elle m’a apportée pour mon mémoire (sur le genre/les femmes et le sport/les arts martiaux).

Merci à Bruno, of course, pour toutes les activités sportives, je n’avais jamais fait autant de sport. Matin, midi, et soir, on ne peut pas en faire plus ! Plus qu’une activité c’était un état d’esprit, une énergie constante, un rythme intense, qui s’est étendu pendant trois semaines !

Beachvolley, beachfoot, gainage, renforcement musculaire, stretching, yoga, méditation, randonnées vivifiantes, et j’en passe ! Un beau panel d’activités qui m’a fait retrouver le bonheur de me dépenser, et qui m’a clairement redonné toute l’énergie dont je suis censée disposer !

Merci à Simon pour sa complicité, son empathie et tous ces petits échanges si cruciaux. Merci au chef cuistot, et à tous.tes ceux.celles dans les coulisses, que j’ai brièvement rencontré.e.s et qui font que le centre fonctionne et continue à aller de l’avant. 

Merci à toutes les autres personnes, hors équipe encadrante, qui ont enrichi mon voyage, en tissant des liens d’une richesse et d’une beauté dont je ne pouvais alors que rêver : enfants, étudiant.e.s, sénior.es, de 6 ans à 75 ans, tous m’ont permis d’avancer dans ma quête du lien social. Tous m’ont édifié pour le chemin qu’il me reste encore à parcourir.

Et merci à toi Cécile ! Pour ta compréhension, tes rires, ta joie de vivre, ton ouverture d’esprit et ta disponibilité ! Pour tous les efforts que tu as du faire pour mettre en place ces projets, pour continuer à en créer d’autres et de manière générale pour continuer à mettre dans nos yeux ces myriades d’étoiles. 

Bon je sais, je m’épanche beaucoup, mais je n’avais jamais vécu une aussi belle expérience, et cette aventure humaine n’aurait jamais pu avoir lieu sans toutes ces personnes. Ensemble nous avons construit une bien belle embarcation, et j’ai bien hâte d’y retourner !

Donc mila esker ! (oui, je parle basque maintenant )

Ces trois semaines ont finalement été pour moi l’opportunité d’éduquer mon corps, de continuer à le développer. De m’éprouver physiquement mais aussi philosophiquement, en continuant d’échanger et de tisser des liens d’une richesse et d’une beauté à faire pâlir n’importe qui. De continuer d’apprendre des personnes qui m’entourent, d’apprécier ce lien social qui nous unit, intergénérationnel, avant tout.

© Julien Millet / CCAS

J’ai découvert un petit groupe de personnes, et même si tout nous séparait, nous avons échangé, comme nous n’avions jamais échangé. Découvrant, ensemble, la poésie d’une alchimie complexe, complète, et pétillante, rythmée par les expériences, sensations et émotions de chacun. Une belle leçon de vie, dont je n’en ressors que grandie, le cœur à la fois lourd de souvenirs, mais allégé par les perspectives que dessinent l’avenir. Car ce n’est que la fin d’un chapitre, et le début d’un autre.

Finalement, ce périple, aussi court qu’intense, m’a permis, émotionnellement, de respirer plus librement, de prendre une grande bouffée d’air frais, une bonne dose d’énergie pure, avant de retourner me confiner dans l’Ile de France.

A une prochaine ! Je reviendrai, ça c’est sûr ! Anglet restera pour moi une musique aux notes bien envoûtantes et dynamiques. Une partition comme je les aime ! »

Agur, et laster arte !

Céline

Ce qu'en a pensé l'équipe de la MF

© Julien Millet / CCAS

« Merci aux Activités Sociales d’avoir permis cet élan de solidarité, d’avoir créé cette occasion de se rencontrer, d’échanger et de nous enrichir mutuellement ! Céline, Titouan et tous les autres, merci à vous d’être venus nous voir car vous nous avez également beaucoup apporté ! »

L’équipe du centre de tourisme d’Anglet

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2021 CMCAS Bayonne | Données personnelles - Mentions légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?